Assurance emprunteur

Comment choisir son assurance emprunteur ?

Comment déterminer quelle est la meilleure solution pour vous ? Découvrez sans plus attendre les 5 critères essentiels à comparer avant de souscrire une assurance de prêt.

 

Il est primordial de rechercher l’assurance de prêt idéale pour chacun des emprunteurs et pour chaque projet de financement.
L’assurance emprunteur « idéale » est celle qui vous offre le maximum de garanties adaptées à vos besoins, votre profil emprunteur mais aussi aux exigences de l’organisme prêteur (banque)… à moindre coût.
Il est donc important de comparer tous les critères essentiels entre les différentes offres afin d’affiner votre choix et prendre la meilleure décision pour votre protection emprunteur.

Voici 5 critères essentiels pour mieux choisir votre contrat d’assurance emprunteur :

1. Le type d’indemnisation

Deux modes d’indemnisation peuvent être prévus en cas d’Invalidité Permanente Totale (IPT) ou d’Incapacité Temporaire de Travail (ITT) : les échéances de votre crédit ne seront pas remboursées par l’assurance de la même façon selon le principe d’indemnisation utilisée :

  • Principe «  indemnitaire » : le remboursement de l’échéance de votre crédit est dû en fonction de votre perte de revenu. Si la prévoyance de votre employeur et/ou votre régime obligatoire maintiennent la totalité de votre salaire, vous ne bénéficierez d’aucune indemnité de la part de votre assureur emprunteur.
    Le remboursement indemnitaire est celui proposé principalement dans les contrats « groupe » proposés par les banques.
  • Principe « forfaitaire » : le remboursement de l’échéance crédit vous est dû sur la totalité de l’échéance (ou en partie selon le pourcentage de couverture choisi) quelle que soit la prise en charge de votre employeur ou de votre régime obligatoire. Ainsi vous serez totalement indemnisé par votre assurance emprunteur et ce, même si votre rémunération est maintenue. Les offres alternatives proposées dans les contrats « individuels » sont plus protectrices car elles prévoient un remboursement forfaitaire.


2. La définition des garanties

Prenons par exemple la garantie Incapacité Temporaire de Travail (ITT) qui vous couvre en cas d’arrêt de travail, deux définitions des garanties existent mais un seul mot peut faire basculer la prise en charge de votre garantie :

  • L’impossibilité d’exercer « toute » profession
  • L’impossibilité d’exercer « sa » profession, qui est une définition bien plus couvrante que la précédente
Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’un chirurgien qui se fracture la main et qui ne peut donc plus réaliser des opérations chirurgicales. Si son contrat évalue son incapacité à exercer « sa » profession, il sera indemnisé. Dans le cas où son contrat évaluerait son incapacité d’exercer « toute » profession, il ne sera pas indemnisé car son assurance considèrera qu’il est en capacité d’occuper un autre poste que celui de chirurgien.

Il est donc primordiale de faire le bon choix et de bien analyser les conditions générales de votre contrat empruteur avant de vous engager.

3. Les exclusions

Les exclusions sont des clauses contenues dans les conditions générales des contrats d’assurances emprunteur qui servent à délimiter l’étendue de leurs garanties. Charges à vous de juger si elles vous concernent, selon votre mode de vie.
Nombreux sont les contrats emprunteur qui excluent la pratique de sports à risques, quelle soit occasionnelle, lors d’un bâptême ou encore à l’occasion d’une carte cadeau par exemple.
Il faut savoir qu’en cas de non déclaration ou de refus de la tarification, la pratique des sports figurants dans les conditions générales sera exclue de vos garanties.

Pour mieux comprendre, imaginons par exemple que vous faites de la plongée sous-marine, vous devez alors pouvoir être couvert pendant la pratique de votre activité. Il en va de même si vous voyagez souvent, votre assurance doit être opérationnelle dans le monde entier, ce qui n’est pas toujours le cas.

4. L’équivalence des garanties

Pour encadrer la mesure de l’équivalence du niveau de vos garanties, le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) a défini le 13 janvier 2015 une méthode commune d’analyse. La Fédération Bancaire Française (FBF) a adopté, en juillet 2015, une norme professionnelle visant à encadrer l’équivalence des garanties emprunteur. Ces engagements professionnels sont applicables depuis le 1er octobre 2015.
Nombreux sont les assurés qui fondent leur comparatif d’assurance de prêt uniquement sur le tarif mais peu d’entre eux comparent l’équivalence des garanties, à savoir le fait que les garanties soient identiques.
Pour connaître les critères d’équivalence de garanties emprunteur exigés par votre banque, vous devez vous reporter à la fiche standardisée d’information que cette dernière doit impérativement vous remettre dès sa première proposition de financement.
En cas de non respect de l’équivalence des garanties, votre demande sera refusée par votre banque.

5. Le prix

Le coût de votre assurance de crédit immobilier, sur la durée, dépend principalement de plusieurs critères :

  • Votre âge
  • Votre profession
  • Le montant du capital emprunté
  • La durée du remboursement de votre prêt
  • Votre profil médical (antécédents médicaux à déclarer, fumeur, vapoteur…)
  • Les garanties choisies
  • Le choix de la compagnie d’assurance
  • L’appréciation du risque par le service médical de la compagnie d’assurance

L’avis des experts

Il existe encore une multitude de critères à comparer qui peuvent vous aider à mieux choisir votre assurance de crédit immobilier. Seul un spécialiste aguerri de l’assurance emprunteur peut parvenir à vous orienter vers la meilleure offre vous concernant.

Votre conseiller bancaire reste un généraliste qui vous proposera une solution de financement globale liant leur proposition de crédit à leur contrat d’assurance « groupe ». Or, la Loi Lagarde (LOI n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation – Article 21) a instauré le principe de déliaison entre le crédit et le contrat d’assurance emprunteur. Cela vous donne donc l’avantage de choisir un contrat d’assurance emprunteur auprès de l’assureur de votre choix, par l’intermédiaire d’un courtier d’assurance de prêt spécialisé éventuellement.

Aussi, vous devez bien comprendre les conditions générales et particulières des contrats d’assurance de prêt qui vous sont proposés afin d’élaborer un comparatif de garanties. Le prix ne doit pas être uniquement le critère principal à comparer même s’il est plus facile de comparer un tarif que des garanties.

Nous vous suggérons de réaliser un de différents contrats adaptés à votre situation, pour prendre la meilleure décision. L’expertise d’un spécialiste peut vous aider à réaliser ce comparatif et comprendre les différentes propositions commerciales (devis) que vous aurez en votre possession. Attention aux « comparateurs Internet » qui ne comparent généralement que le prix initial d’une offre limitée de contrats sans prendre en compte la globalité de votre situation et les éventuels montages financiers et assurantiels qui figureront dans votre proposition de crédit.

Auteur(s)
Marie MobayaVincent Ducos
Mots clés
Voir +
Comparateur Assurance Emprunteur

Marie Mobaya

En tant que Responsable du Service Client chez Tactic Assurance, je m’attache à mettre chaque jour mon expertise en matière de prévoyance et d'assurance emprunteur au service de chacune de vos demandes d'investisseurs.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *